tn imageEglise Saint Martintn_50px_images.jpg
Eglise du XVIIIème siècle
à Vitz-sur-Authie


Atelier Au tour de Vitz
14, rue du 8 mai 1945
80150 Vitz-sur-Authie
Tél : 03.66.98.00.76
atelier@autourdevitz.fr
www.autourdevitz.fr
Se rapprocher de Mr Cez à l'atelier pour visiter l'église

imageDescription
Bijou du XVIIIème siècle par sa décoration, l’église de Vitz sur Authie se dresse isolée dans les champs à l’emplacement de la précédente, détruite en même temps que le village en 1636.
Un clocher en avant corps, à fenêtres hautes en plein cintre, couvert d’un dôme bulbeux et d’une flèche, précède la nef. Le portail cintré est flanqué de deux pilastres ioniques soutenant une architrave. Un grand fronton très bien sculpté rappelle beaucoup celui qui décore le pignon de l’église abbatiale de Valloires. On y voit un ciboire, un calice, un ostensoir, des épis de blé, des pampres, des nœuds de ruban. La nef, plus haute que le chœur, se divise en cinq travées à grandes fenêtres en plein cintre alternativement ouvertes et simulées. De massifs contreforts à deux ressauts, chaperonnés d’ardoises, séparent les tracées et se terminent sous l’architrave de la corniche du toit.
C’est exactement l’ordonnance de Valloires. De magnifiques boiseries du plus pur Louis XV décorent l’église.
Quoi de plus charmant que cette chaire avec son baldaquin à franges et les jolis panneaux à coquilles de sa montée ?
Comment ne pas admirer les petits autels latéraux et, sous l’arc triomphal, la grande finesse d’exécution d’un palmier formant cintre en accolade, supportant un très petit christ doxal, soutenu par deux têtes d’anges.
Des panneaux de chêne, sculptés avec une sobriété remarquable, garnissent les pieds droits de l’arc triomphal et les murs du chœur. Chacun d’eux se termine par une coquille et par une fleur d’essence variée : rose, anémone, tulipe, etc. Il n’existe donc pas deux panneaux semblables. De proportions élégantes, l’église Saint Martin est inscrite aux Monuments Historiques de par ses boiseries. L’ornementation est due à Simon Pfaff, Comte de Pfaffenhofen (1715-1784) , gentilhomme autrichien émigré en France à la suite d’un duel, fixé et marié à Saint Riquier.